Tout frais disponible : le Magic Quadrant Gartner en matière d’infonuagique

S’il y a un moment dans l’année où les fournisseurs de services infonuagiques sont sur les dents, c’est bien le jour de la sortie du Magic Quadrant de Gartner. Chaque industrie a son outil d’analyse ou de référence: les cotes d’écoute pour les radios et télévisions, les publications spécialisées pour le monde de l’automobile , les élections pour la politique. Pour la technologie, il y a les publications de Gartner.

En gros, ces quadrants magiques sont le résultat des analyses de Gartner sur différents sujets du monde des technologies. Mon sujet de prédilection étant l’infonuagique, je vais vous résumer ce que dit le quadrant 2020 de Gartner.

Pour la première fois, le quadrant infonuagique couvre les services IaaS, PaaS, FaaS, nuage privé, etc. , mais exclut les services SaaS. Gartner amène ainsi une nouvelle conception de l’infonuagique distribué en regroupant ces catégories de services. Je suis d’accord avec ce regroupement car il reflète la réalité des organisations qui passent à l’infonuagique. Il y a en effet une coupure importante entre les services en mode logiciel (SaaS) et le reste des services en infonuagique, alors pourquoi pas regrouper ensemble les services Non SaaS?

Gartner Magic Quadrant 2020 CIPS

Toutes les entreprises veulent se retrouver le plus haut possible et à droite de ce quadrant. Celles qui s’y retrouvent sont considérées comme leader et comme ayant une vision. Être leader indique être le meilleur dans ce que l’on fait. Être visionnaire indique être en mesure de rester leader dans les prochaines années.

Pour 2020, Amazon AWS remporte les honneurs comme étant le leader et l’entreprise avec le plus de vision en matière de services infonuagiques. Microsoft Azure et Google GCP sont aussi dans cette zone leader-visionnaire, mais on constate un recul par rapport à Amazon AWS.

Ce qu’il faut toujours lire dans ce genre d’analyse, ce sont les raisons qui ont amené Gartner à placer un fournisseur à une position donnée. Pour ce qui est d’Amazon AWS, Gartner mentionne la dimension (l’ampleur) d’AWS, la motivation de fournir des services infonuagiques à ses clients qui répondent aux besoins de ceux-ci et la santé financière d’AWS comme étant des facteurs qui ont placé AWS devant les autres. Cela dit, AWS doit faire attention à ne pas perdre le contrôle en raison de sa grosseur dans le marché. On retrouve des signes de cette potentielle perte de contrôle lorsque les analystes de Gartner mentionnent le manque de cohésion entre les nombreux services d’AWS.

Microsoft Azure a un peu reculé dans ce quadrant en comparaison avec les précédents tout en conservant sa 2e position. Azure, le nuage de Microsoft, conserve toujours les points positifs suivants : solution complète pour ses clients, partenariats clés avec Oracle, SAP et VMWare, sa plateforme de développement Visual Studio Code, son marketing et le nom Microsoft reconnu des clients. Côté négatif et la cause du recul : moins de zones de disponibilité (couverture géographique des centres de traitement), la COVID qui a surchargé certains centres de traitement pénalisant des clients de ces mêmes centres et le soutien technique qui semble aussi être un souci aux yeux de Gartner.

Google, avec son GCP, est tout juste derrière Microsoft et a progressé comparativement au précédent quadrant. Google se démarque par ses produits phares et innovants que sont Kubernetes et TensorFlow, tous deux du monde du logiciel libre où Google est très présent. Anthos, autre produit Google, attire aussi l’attention des analystes de Gartner. Google GCP reste solide avec ses bases de données et ses services IaaS. Pour Garter, il est préoccupant que Google ne semble pas tourné vers des partenariats qui lui permettraient une meilleure pénétration dans les entreprises. De plus, les profits de GCP au sein de Google sont minimes et son positionnement dans le géant Google inquiète Gartner.

Nous retrouvons aussi des avancements importants de la part d’Oracle et d’Allibaba. Oracle a revu de fond en comble son nuage. Le résultat est très encourageant et Gartner en fait mention. Bien que de propriété chinoise et donc mise de côté par plusieurs, Alibaba se pointe le nez et semble être sur une pente ascendante dans les quadrants de Gartner.

Les conclusions de Gartner se rapprochent de mes constatations sur le terrain. Dans mon petit coin de la planète (province de Québec), Microsoft et Amazon se livrent une lutte acharnée et on voit poindre Oracle à l’horizon. Google, pas ou très peu présent, outre un client ici et là.

Chose certaine, l’infonuagique avance à 100 à l’heure, peu importe le fournisseur, et c’est très bien ainsi.

Faites-moi signe pour entreprendre votre discussion sur le passage à l’infonuagique.

Luc Pâquet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :